jeudi 1 novembre 2012


Enseignants, parents, la refondation de l'école ne doit pas se faire sans nous !

80363946_o

Enseignants ou Parents, nous sommes tous concernés par la refondation de l'école. Nous l'attendons et la souhaitons pour nos élèves et nos enfants. Les dernières déclarations du ministre de l'éducation, Monsieur Vincent Peillon, laissent craindre le pire. Nous avions l'espoir d'une véritable refondation mais on veut nous servir une salade de mesurettes insipides et couteuses au goût très amer. 
- la réforme des rythmes mérite plus d'ambition et de courage ou alors on ne change rien ! car travailler le mercredi matin et 5h30 par jour ne va pas permettre aux enfants d'être moins fatigués, bien au contraire...
- la suppression des devoirs à la maison et la prise en charge en groupe classe de l'apprentissage des leçons est une abbération tant dans la forme (comment pouvons nous réussir ce tour de force?) que sur le fond : prétendre qu'on va réduire ainsi les inégalités est un mensonge.
- la refondation ne traite pas l'un des problèmes fondamentaux de notre école : l'allègement des programmes (reporté à plus tard...)
D'autres points méritent qu'on soit REELLEMENT concerté et non pas laissé VOLONTAIREMENT dans le FLOU jusqu'à la parution du texte de loi : l'avenir des RASEDla formation des enseignants (initiale ET continue)...
Si vous aussi vous pensez que l'école mérite une refondation réfléchie et approuvée par ces acteurs, je vous invite à découvrir le collectif des dindons dont je vous joins le texte de présentation :
Notre ambition est de faire connaître les attentes des enseignants de la base vis à vis de ces réformes à venir. Nous souhaitons nous faire connaître afin de toucher un maximum de monde. Nous ne sommes affiliés à aucun syndicat, aucun parti politique, notre but est uniquement de donner la parole à ceux qui ont l'impression que cette refondation se décide sans eux."
Pour découvrir le collectif des dindons : une page facebook et un blog
80341168_o
logoFB

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire